Une formation d’aide-boucher est développée pour répondre aux besoins de main-d’œuvre des grandes bannières québécoises.

 

Depuis le 24 novembre dernier, 5 personnes en situation de handicap, dont 4 personnes sourdes et une personne malvoyante, ont intégré une classe régulière de 15 étudiants pour suivre une formation spécialisée d’aide-boucher, obtenir un diplôme, trouver un emploi et faire carrière en alimentation.

 

Dans un contexte économique où le marché de l’emploi connaît une forte demande de main-d’œuvre qualifiée dans de nombreux secteurs d’activité, L’ÉTAPE ainsi que plusieurs partenaires des milieux de l’emploi et de l’éducation ont regroupé leurs compétences afin de réaliser ce premier projet de formation adaptée d’aide-boucher. Le Centre de formation en alimentation et commerce du Québec (CFACQ), la Fondation des Sourds du Québec, l’Institut Raymond-Dewar, SPHERE, ainsi que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) et Emploi-Québec, qui en assurent le déploiement, ont apporté leur précieuse collaboration dans la concrétisation de cette première expérience.

 

« L’ÉTAPE est heureux de pouvoir s’impliquer dans la mise sur pied de projets qui offrent à ses clients la possibilité de participer à des formations qui leur permettront d’entrer sur le marché du travail et de s’y épanouir. Dans ce projet, L’ÉTAPE a assumé la coordination du projet, le recrutement (séances d’information et rencontres individuelles) et la sélection finale des candidats », de préciser François Huard, directeur général de L’ÉTAPE.

 

Une formation basée sur l’individu et le développement de ses compétences

La formation est basée sur un cursus complet axé sur l’individu et le développement de ses compétences. Cette formation octroie un Certificat de formation à un métier semi-spécialisé (CFMS) d’aide-boucher (une certification ministérielle). La formation, d’une durée de 20 semaines, comprend 7 semaines de stage en entreprise.

« Grâce à cette formation offerte par le centre Champagnat de la CSDM, l’élève avec des besoins particuliers apprend les techniques du métier en s’initiant aux différents aspects de la vie au travail. Ce partenariat permet de déployer les conditions gagnantes pour une diplomation et une intégration réussie au marché du travail, » affirme Chantal Gamelin, directrice adjointe du centre Champagnat.

Au terme du processus de formation et d’intégration en entreprise, il est attendu qu’un minimum de 60 % des participants soit maintenu en emploi.

 

Mise en place des meilleures conditions pour la réussite de la clientèle sourde

Rappelons que durant la formation théorique et pratique, un service d’interprétariat est présent en permanence, ainsi qu’un soutien professionnel pour aider les personnes sourdes dans leurs apprentissages.

 

Ces adaptations sont la grande spécificité de ce projet de formation, car elles permettent aux personnes sourdes d’intégrer un groupe d’entendant pour suivre et compléter avec succès une formation qui les amènera à rejoindre le marché de l’emploi. Ce projet confirme, sans nul doute, qu’avec la précieuse collaboration des partenaires des milieux de l’emploi et de l’éducation, l’adaptation de formations pour les personnes sourdes est tout à fait possible.

 

« Afin de permettre une formation qualifiante pour les participants, tout en répondant aux besoins de main-d’œuvre des entreprises, il nous est essentiel de travailler en partenariat où chaque organisme doit mettre tous les efforts et toute son expertise au service des étudiants. De cette façon, les participants bénéficieront de l’encadrement tant au niveau du savoir-être, du métier que de l’intégration et du maintien au travail », d’indiquer M. Léo Lavoie, directeur général du CFACQ.

 

La formation a débuté le 27 novembre 2017 pour se terminer le 4 mai 2018. À cette formation, suivront les stages en entreprise (12 mars au 28 avril 2018), l’intégration en emploi (mai 2018) et, enfin, un accompagnement pour l’intégration en emploi sur deux mois (mai et juin 2018).

Légende de la photo (De gauche à droite) :

Marcel Crépeau (formateur en boucherie), Steven Pathmanathan (étudiant), Ladda Samson (étudiante), Symon Favreau (étudiant), Martin Lefebvre (formateur cuisinier), Denis Delagrave (étudiant) et l’interprète.

J'aimerais m'inscrire à L'Étape !